Fonds de Garantie

Infractions

Votre situation

 
  Vous avez été victime d'une infraction commise sur le territoire national. Vous avez subi une atteinte aux biens autre que la destruction de votre véhicule par incendie : vol, escroquerie, abus de confiance, extorsion de fonds, destruction, une dégradation ou une détérioration de bien.    
 
 
Retour à la sélection des thèmes
si le descriptif ci-contre ne correspond pas à votre situation.

Les conditions de votre indemnisation

Vous pouvez obtenir une indemnisation limitée à 4 500 € (plafond fixé pour 2016) si vous remplissez les conditions suivantes :

vous avez des ressources annuelles inférieures à 18 000 € (au titre des ressources 2015) auxquelles s'ajoutent des majorations prévues pour les personnes à charge (descendant, ascendant),

  • l’auteur de l’infraction est inconnu ou insolvable,
  • vous êtes dans l’impossibilité d’obtenir une réparation effective et suffisante de votre préjudice par une entreprise d’assurance ou tout autre débiteur,
  • vous vous trouvez de ce fait dans une situation matérielle ou psychologique grave à cause de l’infraction.

IMPORTANT

Si l'une des conditions n'est pas remplie et si l'auteur de l'infraction a été identifié et condamné, vous pouvez saisir le Sarvi, Service d’Aide au Recouvrement en faveur des Victimes d’Infractions.

cliquez ici >

Les démarches

La requête adressée au greffe de la CIVI doit contenir les renseignements utiles à l’instruction de la demande. Elle doit être accompagnée des pièces justificatives, indiquant notamment :

  • les nom, prénoms, date et lieu de naissance, profession, nationalité et adresse du demandeur (joindre une copie de la carte nationale d’identité, de la carte de résident ou de séjour, du passeport, etc.),
  • la date, le lieu et les circonstances de l’infraction (joindre le récépissé du dépôt de la plainte, toute pièce de la procédure pénale, etc.),
  • la juridiction qui a éventuellement jugé l’auteur de l’infraction (joindre une copie du jugement),
  • les demandes amiables présentées et les actions en justice déjà engagées ainsi que les sommes déjà versées au demandeur (joindre les justificatifs de versements de l’auteur, de l’assureur, etc.),
  • le montant de l’indemnité demandée devant la CIVI,
  • l’indication du montant des ressources du demandeur (joindre l’avis d’imposition de l’année précédant l’infraction et de l’année précédant celle du dépôt de la requête),
  • les éléments établissant l’impossibilité d’obtenir réparation par ailleurs (de l’auteur, d’une assurance, etc.),
  • les justificatifs de la situation matérielle ou psychologique grave résultant de l'infraction.

Dans quels délais envoyer votre dossier ?

Vous disposez d’un délai de 3 ans à compter de la date de l’infraction. Il est prolongé d’un an à compter de la date de la dernière décision pénale. En cas de motif légitime, la victime ou ses ayants droit peuvent être relevés de la forclusion. Si l'auteur est condamné à des dommages et intérêts, le délai court à compter de l'avis donné par la juridiction.